Photographe en exil : Fred Stein. Dresde, Paris, New York

Article publié le 5 septembre 2021

Fred Stein (1909-1967) est né à Dresde, fils de rabbin. Il a étudié le droit mais s’est enfui à Paris avec sa femme Lilo Salzburg lorsque Hitler est arrivé au pouvoir en 1933, sous prétexte d’une lune de miel. Là, comme des milliers d’autres personnes, ils ont trouvé un refuge sûr, mais en tant que réfugié allemand, Stein ne pouvait plus travailler comme avocat. C’est pourquoi il a cherché du travail en tant que photographe journaliste. Lilo et Fred avaient ramené de Dresde un Leica d’occasion, qu’ils s’étaient offerts en cadeau de mariage. En peu de temps, Stein apprend à photographier et se fait rapidement un nom avec des reportages politiques, des photographies de rue et des portraits. Lorsque la situation devient trop dangereuse en France en 1941, Fred et Lilo se réfugient à New York. Tout comme à Paris, ils entrent dans les cercles culturels et artistiques des immigrants européens, ce qui se reflète dans les portraits que Fred réalise. Il est immédiatement tombé amoureux de New York : les rues animées, les gratte-ciel et les nombreux quartiers différents. Il a parcouru la ville avec son appareil photo, de Little Italy à Chinatown, en passant par Harlem et Brooklyn.

Du 9 juillet au 7 novembre 2021 au Musée historique juif d’Amsterdam.

https://jck.nl/en/exhibition/fred-stein-dresden-paris-new-york