Exposition « Sweet Home Sweet : une histoire de survie, de souvenirs et de retours »

Article publié le 5 septembre 2022

Cette exposition est consacrée au lien de la famille Ores à la Pologne sur trois générations, notamment par le biais de la photo. En commençant par Richard, qui comme le raconta sa fille Michelle, cacha ses photos prises du ghetto de Cracovie dans des boites de conserves en verre pour cornichons. Déporté dans trois camps de concentration différents il fut le seul survivant de sa famille. Etudiant la médecine à New York où il s’installa, il resta en contact avec de nombreux amis de Cracovie. Il organisa des collectes de fonds pour une clinique dans sa ville natale ainsi que pour préserver le patrimoine culturel juif local. Un lien fort perpétué par ses descendants.

Musée juif de Galicie