Biélorussie / Frontière ukraino-russe

Vitebsk

Maison de Marc Chagall

vulica Pakroŭskaja 11, Viciebsk, Biélorussie

Ancienne synagogue de Vitebsk

Revaliucyjnaja vulica 14, Vitebsk, Voblast de Vitebsk, Biélorussie

Marc Chagall, Au-dessus de la ville, 1914-1918, Galerie d'État Tretiakov, Moscou, Russie
Marc Chagall, Au-dessus de la ville, 1914-1918, Galerie d’État Tretiakov, Moscou, Russie

Au nord-est de la Biélorussie, sur la route de Moscou et de Saint-Pétersbourg, Vitebsk symbolise tous les shtetlekh juifs de Russie depuis qu’elle a été rendue célèbre par l’oeuvre de Marc Chagall, qui y est né en 1887 et y a vécu jusqu’en 1907, puis de nouveau de 1917 à 1919. À l’époque de son enfance, Vitebsk était une ville à majorité juive (ils y étaient 34420, soit 52% de la population), ce que restituent les images qu’il nous a léguées : elles décrivent de manière ludique et fantastique le shtetl avec ses rabbins, ses synagogues, ses marchands de bestiaux, ses cabaretiers, ses joueurs de violon sur les toits de la ville, son vieux cimetière ; ses évocations de Vitebsk les plus célèbres sont Le Portail rouge, La Maison bleue, La Synagogue, Les Portes du cimetière et Au-dessus de la ville.

Vitebsk fut aussi la patrie d’un maître hassidique, Menahem Mendel de Vitebsk, élève du Grand Maggid de Mezritch. De nombreuses églises, catholiques et orthodoxes, embellissaient le centre-ville. Celui-ci a cependant perdu beaucoup de charme car plusieurs de ces édifices ont été détruits. Néanmoins, Vitebsk reste la ville la plus artistique et touristique de Biélorussie. Le musée des Beaux-Arts de la Ville a accueilli, en 1997, la première exposition dédiée à Chagall sur sa terre natale, qui a fait date dans la vie culturelle du pays.

Dans la rue Souvorov, on peut voir le palais où Napoléon, sur la route de Moscou s’est arrêté quelques jours après avoir pris la ville.

Nouvelle synagogue de Vitebsk

Pour visiter l’ancien ghetto et se rendre à la maison de Chagall, traversez la Dvina, prenez le boulevard Kirov, puis tournez à droite dans la rue Dimitroff et à gauche jusqu’aux rues Pokrovskaïa et Revolutionnaïa. À l’angle de ces deux rues se trouve une sculpture représentant le peintre. Continuez dans la ruePokrovskaïa jusqu’au numéro 29, la  maison où Chagall a passé son enfance. Vous y trouverez quelques objets d’art religieux juif, des photos, du mobilier ayant peut-être appartenu à la famille de l’artiste. Dans la cour, se dresse une statue de Chagall. Prenez ensuite la rue Revolutionnaïa, qui donne une idée de ce qu’était le ghetto. Au numéro 14 se trouvent les ruines de  l’ancienne synagogue, dont il ne reste que la façade.

En septembre 2017, la ville a inauguré une nouvelle synagogue, la première depuis un siècle. Le lieu de culte, en partie financé par la municipalité, se trouve à quelques pas du musée Chagall. Il est construit de ces briques rouges qui ont rendu célèbre Vitebsk à l’étranger. La synagogue Ohel David a une capacité d’une plusieurs centaines de places. Elle remplace pour la douzaine d’habitants juifs de la ville, le lieu de culte précédent qui avait la taille d’un appartement.