Ukraine / De Kiev à la Mer noire

Péreiaslav-Khmelnitsky

Ancienne Grande Synagogue de Péreiaslav-Khmelnitsky

Bohdana Khmel'nyts'koho St, 27/25, Pereyaslav-Khmel'nyts'kyi, Kyivs'ka oblast, Ukraine, 08400

Maison natale de Scholem Aleïkhem

T1032, Pereyaslav-Khmel'nyts'kyi, Kyivs'ka oblast, Ukraine, 08400

La ville de Péreiaslav, à laquelle on a adjoint le nom de Khmelnitsky, en l’honneur du chef cosaque, est aussi la ville de naissance de Scholem Aleïkhem. Elle est notamment connue des amateurs de comédie musicale sous le nom d’Anatevka, qu’elle porte dans Le Violon sur le toit. Ici, l’écrivain a trouvé l’inspiration de ses romans, de ses personnages ; ceux qui tentent de faire fortune, le garçon qui s’engage dans la révolution et est envoyé en Sibérie, la fille qui se marie à un Ukrainien, trahissant sa religion, la mère restée au shtetl avec ses enfants tandis que le père boursicote à Odessa et Yehoupets, etc.

Sholem Aleïkhem
Sholem Aleïkhem

Scholem Aleïkhem

Scholem Aleïkhem, de son vrai nom Scholem Rabinovitz, né à Péreiaslav en 1859, mort à New York en 1916, est le fondateur de la littérature classique yiddish. Il met en scène le monde du shtetl et les petites gens qui y vivent. Son oeuvre mondialement connue est Tévié le laitier (1894), magnifiquement mis en musique sous le titre Le Violon sur le toit ou Anatevka, par Leonard Bernstein, avec la célèbre chanson If I was a rich man. Il est aussi l’auteur de Menahem Mendel le rêveur (1892).

Aujourd’hui, Péreiaslav a gardé un certain charme, même si la ville n’a plus de communauté juive. L’ancien quartier juif était tout près du centre. Traversez la grande place derrière la mairie : le grand bâtiment rectangulaire appelé aujourd’hui « Maison de la culture » est  l’ancienne Grande Synagogue de Péreiaslav, datant du XIXe siècle. Aucune plaque n’indique son ancienne affectation. Le samedi et le dimanche après-midi, des groupes folkloriques y chantent des chansons ukrainiennes devant une salle comble et étouffante. Sur le côté, une partie du bâtiment est transformée en « café-disco ». Derrière la synagogue, sur la place ombragée, un monument à Scholem Aleïkhem est érigé, menant à sa  maison natale.