Angleterre / Autres villes d’Angleterre

Brighton et Hove

Middle Street Synagogue de Brighton

Middle Street Synagogue, Brighton, Middle Street, Brighton, Royaume-Uni

Hove Hebrew Congegration

Hove Hebrew Congregation, Holland Road, Hove, Royaume-Uni

Brighton and Hove Progressive Synagogue

Brighton and Hove Progressive Synagogue, Lansdowne Road, Hove, Royaume-Uni

Brighton and Hove Reform Synagogue

Brighton and Hove Reform Synagogue, Palmeira Avenue, Hove, Royaume-Uni

Brighton and Hove Hebrew Congegration

Brighton & Hove Hebrew Congregation, New Church Road, Hove, Royaume-Uni

Ralli Hall

Ralli Hall, Denmark Villas, Hove, Royaume-Uni

Cimetière juif de Florence Place

Florence Place Jewish Cemetery, Florence Place, Brighton, Royaume-Uni

Cimetière de Hove

Hove Cemetery, Old Shoreham Road, Hove BN3 7EF, Royaume-Uni

Cimetière juif de Meadow View

Bevendean Road, Brighton BN2 4DE, Royaume-Uni

Middle Street Synagogue, Brighton. Photo by The Voice of Hassocks – Wikipedia

Les juifs s’installèrent dans la ville anglaise de Brighton et Hove à partir du milieu du 18e siècle. La ville était alors un lieu de vacances célèbre. Parmi les grandes familles juives qui y séjournèrent régulièrement, on peut mentionner les Goldsmid et les Sassoon.

Il y eu une première tentative d’y établir une communauté en 1800 mais qui se solda en échec. En 1821, une nouvelle tentative rencontra un franc succès. Au début du 19e siècle, à Brighton comme ailleurs en Angleterre, la majorité des juifs vivaient dans une grande précarité.

La Brighton Regency synagogue fut construite en 1824 mais vendue cinquante ans plus tard et transformée depuis en résidence d’appartements.

Le principal lieu de culte juif de Brighton et Hove est la  Middle Street Synagogue, construite en 1875 par l’architecte Thomas Lainson. Elle avait une capacité d’accueil de 300 personnes, soit six fois plus que la synagogue précédente. La famille Sassoon contribua à de nombreuses institutions et activités sociales, ainsi qu’à la construction de la synagogue. A l’architecture très originale, la synagogue présente à l’extérieur un mélange de styles entre Renaissance et Néo-byzantin et une rosace en haut de la façade principale.

Hove Hebrew Congregation Synagogue. Photo by Hassocks 5489 – Wikipedia

Quant à l’intérieur, il ressemble plutôt à une basilique et est également imprégné d’un style Néo-byzantin. Fer, verre, marbre et mosaïque se mêlent pour offrir une grande variété décorative.

Bien que moins utilisée aujourd’hui, elle demeure accessible pour des visites à condition de prévenir à l’avance.

Il y avait au 20e siècle cinq synagogues à Brighton et Hove. Des synagogues de courants variés : orthodoxes, Libéral et Réformé. Un recensement de 1968 indique qu’il y avait alors 7500 juifs à Brighton et dans la ville proche de Hove.

En 2020, le constat est plus pessimiste. La population juive est vieillissante et les magasins cachers fermés.

Brighton and Hove Reform Synagogue. Photo by Simon Carey – Wikipedia

Il reste quatre synagogues actives à Brighton et Hove. La  Hove Hebrew Congregation Synagogue, construite en 1930 par M.K. Glass. A visiter pour son style Art Nouveau.

De style également très original, marqué par le courant international des années 1920-30 proche du modernisme, la  Brighton and Hove Progressive Synagogue a été fondée en 1935. On y trouve également la  Brighton and Hove Hebrew Congegration ouverte en 1959 et la  Brighton and Hove Reform Synagogue construite en 1967 par Derek Sharp.

Récemment, la synagogue réformée a connu un succès grandissant, attirant de jeunes familles juives initialement peu impliquées. La ville a également accueilli récemment un centre Chabad.

Ralli Hall, Hove. Photo by The Voice of Hassocks

Il y aurait aujourd’hui environ 2700 juifs à Brighton et Hove.  Ralli Hall, le centre communautaire de la ville, attirait principalement des jeunes dans les années 1970.

Aujourd’hui, une population plus âgée, dont une partie de ces anciens jeunes, y occupent les locaux. Mais la villa, un monument classé, demeure un lieu où se rencontrent différentes populations appréciant son cadre original.

Il y a trois cimetières juifs à Brighton and Hove. Le  Florence Place Old Jewish Burial Grounds, le plus ancient ouvert en 1826. Puis, le  Meadow View Jewish Cemetery, cimetière orthodoxe construit en 1920. Et finalement des sections du  Hove Cemetery où sont enterrés les juifs non-orthodoxes.