Roumanie / Transylvanie méridionale

Timisoara

Le Temple de la Citadelle se trouve comme son nom l'indique au centre fortifié de la ville. Un batiment impressionnant et très original dans sa construction architecturale.
Temple citadelle de Timisoara. Photo de Shoestring – Wikipedia

Les premiers juifs s’établirent à Timisoara probablement au XVIIe siècle, des tombes de cette époque y ayant été retrouvées. A la fin du conflit entre l’Empire ottoman et l’Empire austro-hongrois, les juifs qui restèrent dans la ville s’organisèrent. Des communautés juives ashkénazes et sépharades s’y développèrent.

La communauté juive grandit rapidement, avec des lieux de culte, mais aussi des établissements culturels et des écoles. Confrontés à des vagues d’antisémitisme et aux massacres de la Seconde Guerre mondiale et aux déplacements de population pendant et après la guerre, la population juive est passée de 13000 après la guerre à quelques dizaines de personnes âgées aujourd’hui. Parmi les grandes figures de la ville, il y a le rabbin Erno Neumann qui dirigea les instances religieuses de la fin des années 40 pratiquement jusqu’à sa mort en 2004.

Synagogue orthodoxe construite dans le quartier de Iosefin, cette synagogue est la seule encore en fonction
Synagogue Iosefin de Timisoara. Photo de Turbojet – Wikipedia

À Timisoara, trois synagogues demeurent aujourd’hui, mais ne servant plus vraiment la communauté juive dépeuplée de Timisoara.

Le  Temple de la Citadelle est bâti selon le modèle de la célèbre synagogue de la rue Dohány à Budapest. Il a été consacré en 1867 en présence de l’empereur François-Joseph. Tout comme les deux autres encore en fonction, il rivalise en beauté avec les cathédrales chrétiennes-orthodoxes en réunissant des éléments architecturaux baroques et byzantins, gothiques et mauresques.

La  synagogue Fabric, construite dans un style Neologue que l’on retrouve fréquemment dans le pays, elle fut inaugurée en 1899 par le maire de la ville. L’architecte hongrois Lipot Baumhorn a construit de nombreuses synagogues en Europe de l’Est, ainsi que des monuments à Timisoara. Monument massif, original et chargé d’histoire, cette synagogue est pourtant en voie de grande dégradation.

La  synagogue Iosefin porte le nom de ce quartier de Timisoara. Elle date de 1895 et a été construite par la communauté orthodoxe de la ville.