Suède

Stockholm

Musée juif de Stockholm

Hälsingegatan 2, 113 23 Stockholm, Suède

Centre communautaire de Stockholm

Nybrogatan 19, 114139 Stockholm

Ancienne synagogue de Stockholm

Själagårdsgatan 19, Stockholm

Grande synagogue de Stockholm

Wahrendorffsgatan 3,Stockholm,111 47, Suède

Synagogue Adat Yisrael de Stockholm

S:t Paulsgatan 13, 118 46 Stockholm

Mémorial de Stockholm aux victimes de l’Holocauste

Wahrendorffsgatan 3B, 111 47 Stockholm, Suède

Cimetière juif de Aronsberg

Alströmergatan 47, 112 47 Stockholm, Suède

Cimetière juif de Kronoberg

Kronobergsgatan 2, 112 38 Stockholm, Suède

Cimetière du Nord de Stockholm

Linvävarvägen, 171 64 Solna, Suède

Cimetière du Sud de Stockholm

Bogårdsvägen 17, 128 62 Sköndal, Suède

Stora Synagogue à Stockholm. Photo de Frankie Foughantin – Wikipedia

Établie en 1775, la communauté compte 7500 membres. Son  centre communautaire est situé à proximité du square Raoul Wallenberg, du nom du diplomate suédois qui sauva nombre de juifs de Hongrie et fut arrêté, puis probablement liquidé, par le Soviétiques. Une sculpture de Willy Gordon, représentant un juif en train de fuir avec un sefer Torah, se dresse devant l’immeuble.

La population juive de la ville de Stockholm augmenta considérablement au tournant du 20e siècle, principalement suite à la venue de juifs d’Europe de l’Est. S’il n’y avait que 1630 juifs suédois en 1900, vingt ans plus tard, le nombre passa à 2750. La Seconde Guerre mondiale accentua cette augmentation avec l’arrivée d’autres réfugiés, suite à quelques années plus compliquées concernant l’obtention d’autorisation d’immigration. L’arrivée des réfugiés de Norvège en 1942 puis ceux du Danemark l’année suivante permit de sauver de nombreuses vies.

Un  Mémorial aux victimes de l’Holocauste a été érigé à Stockholm en 1998. Il a été conçu par le sculpteur Sivert Lindblom et l’architecte Gabriel Herdevall. Il a été inauguré par le roi de Suède Carl XVI Gustav. Il est composé de 8500 tablettes de Pierre.

Mémorial Raoul Wallenberg. Photo de Karsten Ratzke – Wikipedia

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, il y avait 7000 juifs à Stockholm. Ce chiffre déclina au tournant du 21e siècle, principalement à cause de la vague persistante d’actes antisémites, notamment à Stockholm. La population juive suédoise de la ville est ainsi passée à 4500 en 2020.

Les juifs suédois expriment plus ce lien par la culture que la religion, très peu investis dans celle-ci. D’où les rares rabbins formés en Suède. En 2020, pour la première fois depuis 250 ans, un rabbin né en Suède, Mattias Amster, fut recruté.

Le Musée juif a été fondé en 1987 par un mécène, Aron Neuman. Il comporte trois pièces et abrite, d’une part, une collection d’objets cultuels (dont une importante collection de judaïca), d’autre part, des expositions temporaires consacrées la plupart du temps à des artistes scandinaves. Le Musée a été fermé pour cause de déménagement dans le quartier de Gamla stan (« vieille ville ») dans la  plus ancienne synagogue de Stockholm. Le Musée juif a été réouvert en 2019.

Musée juif de Stockholm. Photo de Frankie Fouganthin – Wikipedia

Il existe trois synagogues. Dans ce centre-ville, la  Grande Synagogue, de rite massorti, est un bâtiment de style oriental achevé en 1870 qui peut contenir 1000 fidèles. Le centre communautaire de cette synagogue possède une bibliothèque qui a pour intérêt principal la consultation de l’excellente revue de la communauté, Judisk Kronika, et d’ouvrages historiques sur la communauté juive de Suède.

La synagogue orthodoxe Adat Yeshurun contient du mobilier provenant d’une synagogue de Hambourg vandalisée durant la Nuit de cristal. Elle est en ce moment hébergée dans la Grande Synagogue, en attendant son déménagement, prévu pour 2017.

L’autre synagogue orthodoxe, de rite polonais,  Adat Yisrael est située dans le quartier de Södermalm dans un bâtiment du XVIIe siècle. Sur le plan culturel, la communauté suédoise dispose d’une radio FM, radio Shalom.

Il y a plusieurs cimetières juifs à Stockholm. Le premier fut construit par grâce à Aaron Isaac en 1776. Il porte son nom,  Aronsberg. Utilisé jusqu’en 1888, il compte près de 300 stèles funéraires. Le cimetière juif de  Kronoberg a été construit en 1787. Il accueillit 200 tombes jusqu’en 1857.

Ces deux cimetières étant très petits, la communauté juive fit l’acquisition d’autres terrains. Ainsi, à Solna, l’architecte Fredrik Wilhelm Scholander construisit la chapelle et les portails du  cimetière juif du Nord. En 1857 fut inauguré ce lieu surnommé le « cimetière de la mosaïque dans le cimetière nord ». Scholander sera également l’architecte de la Grande synagogue de Stockholm. Parmi les gens qui y sont enterrés, la Prix Nobel de littérature Nelly Sachs.

Le  cimetière juif du Sud a été construit en 1952. Sa chapelle a été conçue en 1969 par l’architecte Sven Ivar Lind. C’est en ce lieu que se déroulent aujourd’hui la majorité des enterrements.