Portugal

Faro

Cimetière juif de Faro

Cemiterio Judaico de Faro, Algarve - Portugal, Estr. da Penha 38, 8000-386 Faro, Portugal

Le centre-ville de Faro abritait une importante communauté juive au XVe siècle

Capitale de la région de l’Algarve, au sud du Portugal, la ville de Faro abritait une importante communauté juive, expulsée en 1497. Un certain nombre d’entre eux ont continué à y vivre en tant que conversos. Les juifs ne se réinstallèrent « officiellement » dans la ville qu’au XIXe siècle.

Au XVe siècle, époque de son apogée, Faro était un centre bien connu d’imprimerie hébraïque. Samuel Porteira y imprimera en 1481 le premier livre de l’histoire du Portugal : une édition du Pentateuch en hébreu.

Cimetière juif de Faro

Le cimetière juif de Faro compte 107 tombes. Il fut en service entre 1838 et 1932. Le cimetière figure dans la liste des lieux d’intérêt du registre portugais des monuments historiques. Sur le portail de l’entrée figure la date 5638 (1878), dont on pense qu’elle correspond à la date de construction du mur d’enceinte du cimetière. Le cimetière est tombe en décrépitude dans les années 1980. Isaac Bitton, natif de Lisbonne, fonde en 1984 le fonds de restauration du cimetière de Faro, qui a permis sa rénovation en 1992-3. À l’intérieur du cimetière, vous trouverez un petit musée consacré aux traditions juives, ainsi qu’une synagogue.

En plus du cimetière, on sait que se trouvait dans les années 1850 une synagogue. Au début du XXe siècle, la communauté comptait environ 50 familles. Dans les années 1970, il ne restait que 5 juifs dans toute la région. On retrouve des descendants maranes de la communauté de Faro à Bayonne, Londres, Dublin, et aussi loin que la Jamaïque.