République tchèque / Moravie

Trebíc

Trebic © Henry Bouhnik

Le quartier juif qui se trouve près du centre de cette petite ville située à 50 km au nord de Brno, de l’autre côté de la rivière Jihlava, était l’un des plus grands du pays : au milieu du siècle dernier, il comptait plus de cent maisons.

Il s’est développé dès le XVIe siècle ; encore aujourd’hui, de nombreuses maisons du quartier juif gardent quelques vestiges baroques ou Renaissance. La vieille synagogue sur la Tiché námesti, à l’ouest de l’ancien ghetto, avait été érigée au XVIIIe siècle sur les restes d’une antique synagogue de bois. Détruite plusieurs fois par des incendies, elle a été reconstruite la dernière fois à la fin du XIXe siècle en style néo-gothique et agrandie. Après la guerre, elle est devenue un lieu de culte de l’Église hussite.

La nouvelle synagogue, dans la rue Blahoslavova, vraisemblablement édifiée aussi sur les vestiges d’un bâtiment de bois, date du XVIIIe siècle ; elle a été refaite en 1845 et en 1881. Aujourd’hui désaffectée et transformée en salle d’exposition ou de concert, elle a conservé une partie de sa décoration, notamment des stucs sur les plafonds.

S’il ne reste aucune trace de l’ancien cimetière près du château, on peut voir dans la rue Hradek, non loin de la vieille synagogue, un grand cimetière juif avec plus de 3000 stèles, dont les plus anciennes remontent au début du XVIIe siècle.