Espagne / Catalogne

Besalú

Mikveh de Besalú

Plaça de la Llibertat, 1, 17850 Besalú

Mikveh de Besalú ©Arie Darzi

La présence des juifs à Besalú est attestée dès 1229, dans un document du roi Jacques Ier le Conquérant, qui réserve aux juifs la profession de prêteur. En 1342, la communauté, liée jusque-là à celle de Barcelone, devient indépendante ; elle compte alors 200 membres, soit le quart de la population totale, qui vivent mêlés à la population chrétienne. Nous n’avons aucune information sur l’année 1391 et ses pogroms. Il faut attendre la bulle de l’antipape Benoît XIII pour voir la création d’un call autour de la synagogue et de la plaça Major (portal Belloch, Capellada, carrer del Pont, carrer del Forni i Rocafort). En 1435, les juifs abandonnent Besalú. Ils émigrent vers Granollers et Castello d’Empúries.  Un mikveh a été découvert en 1964 sur l’emplacement d’une ancienne fabrique de teinture. Depuis 1977, l’aménagement des abords et des travaux de restauration en autorisent la visite. Il s’agit très probablement d’un mikveh du XIIIe siècle, de style roman, le seul qui existe en Espagne. C’est une petite pièce rectangulaire en sous-sol. On y descend par trente-six marches. La piscine est conforme à la tradition. Elle est couverte d’une belle voûte, éclairée par une fenêtre du côté oriental. Ce mikveh devait faire partie d’une synagogue occupée de nos jours par le jardin de la place des juifs, qui offre une belle vue sur la rivière Fluvia et le pont roman qui l’enjambe.