Pays-Bas

Veghel

Synagogue de Veghel

Deken van Miertstraat, Veghel, Sjeverni Brabant, Pays-Bas

Site de l’ancienne école juive

Bolkenplein, Veghel, Pays-Bas

Synagogue de Veghel © Wikimedia Commons (Ekki01)

Plusieurs familles juives s’installent dans la petite ville de Veghel au 18ème siècle (vers 1731) malgré l’opposition des autorités locales. La plupart des Juifs venaient des villes alentours de Nistelrode et Dinther. Au cours du deuxième quart du XIXe siècle, une communauté juive organisée existe à Veghel.

La communauté de Veghel ouvre sa synagogue sur Achterdijk, l’actuelle Deken van Miertstraat, en 1832. La synagoguee st restaurée en 1866 grâce à une subvention du conseil municipal. La synagogue est de nouveau rénovée en 1930 et en 1938.

En 1886, alors que la population juive de Veghel atteint le plus haut nombre jamais enregistré, une  école juive est construite sur la Bolkenplein. Cette même rue abritait un marché de viande casher.  À l’époque, la communauté est régie par un conseil composé de trois membres. Le conseil supervisait notamment l’éducation religieuse et la collecte et le versement des fonds à la communauté juive de Palestine. On comptait à Veghel des organisations bénévoles comme une société funéraires et une société chargée de l’entretien de la synagogue. L’organisation de secours juive internationale Alliance Israélite Universelle tenait une succursale à Veghel. La communauté juive de Veghel, ainsi que celles de Sint Oedenrode et Uden, enterraient ses morts au cimetière juif voisin de Schijndel.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, près de la moitié des Juifs de Veghel est déportée et assassinée. Le reste s’était échappé à l’étranger ou survit à la guerre en se cachant. Une organisation locale a permis à environ 20 enfants juifs de se cacher dans les environs et d’échapper à la déportation et à la mort. Certains rouleaux de la Torah et objets cérémoniels de la synagogue de Veghel ont été transportés à Amsterdam et cachés ; le reste a été volé par les Allemands. Quelques objets d’argent enfouis dans le jardin de la synagogue ont également été retrouvés après la guerre.

Sur les 13 familles juives vivant à Veghel avant la guerre, seules trois sont revenues. La communauté juive de Veghel a été dissoute administrativement en 1947 et la localité a été placée sous la juridiction de la communauté juive d’Oss.

La restauration de  l’ancienne synagogue sur la Deken van Miertstraat a été achevée en 2002. En 2003, une plaque citant un passage biblique (Esaïe 56: 5) à la mémoire des Juifs assassinés de Veghel a été apposée sur le mur du bâtiment. Une pierre commémorative au cimetière juif de Schijndel porte les noms des Juifs des environs assassinés pendant la guerre. L’ancienne synagogue abrite aujourd’hui une salle de réception.

Source : Musée d’Histoire juive d’Amsterdam