Roumanie / Transylvanie

Arad

Communauté juive d’Arad

Strada Tribunul Dobra 10, Arad, Romania

Synagogue néologue d’Arad

Strada Tribunul Dobra 10, Arad, Romania

Cimetière juif d’Arad

Str. Zimandului 9, Arad Romania

Les juifs se sont installés à Arad au début du XVIIIe siècle, atteignant le nombre de 10000 avant la Seconde Guerre mondiale. Au XIXe siècle, cette ville était l’un de coeurs du judaïsme réformé, sous la direction du rabbin Aaron Chorin. La communauté a survécu à la Shoah et la majorité des famille a émigré en Israël après la guerre. Il y a aujourd’hui moins de 300 juifs à Arad. La vie communautaire s’organise autour de la synagogue, du cimetière, mais aussi de la cantine cacher, de la maison de retraite et du centre aéré. Avant votre voyage, vous pouvez contacter la communauté juive de la ville.

 

La synagogue néologue d’Arad

Le premier juif à s’être installé officiellement à Arad est un marchand du nom d’Isac Elias, qui devint le membre fondateur de la communauté juive de la ville en 1742. D’autres documents historiques mentionnent une femme, du nomde  Nahuma; qui aurtait fait don d’un terrain destiné à accueillir une synagogue. Le premier lieu de culte de la ville, un édifice en bois, voit donc le jour avec la communauté en 1742. En 1828, la synagogue compte 812 fidèles et devient donc trop étroite pour cette communauté florissante. La synagogue que nous connaissons aujourd’hui, de style greco-toscan et imaginée par l’architecte Heim Domokos, est construite à partir de 1827 et inaugurée en 1834. La synagogue néologue de la ville est entrée au patrimoine d’Arad en 2004. Haute de trois étages, elle a été construite en triangle, forme inhabituelle à l’époque. L’accès au bâtiment se fait par une petite cour au centre de l’édifice.