Roumanie / Transylvanie

Oradea

Synagogue d’Oradea

Strada Independenței, Oradea, Bihor County, Romania

Musée juif d’Oradea

Strada Primariei no.25, Oradea 410209, Romania

Maison de l’Aigle noir

Piața Unirii, Oradea, Roumanie

Synagogue Zion d’Oradea

Strada Independenței 22, Oradea, Roumanie

Grande Synagogue d’Oradea

Strada Mihai Viteazul 4, Oradea, Roumanie

Synagogue Teleki d’Oradea

Strada Tudor Vladimirescu 18, Oradea, Roumanie

Synagogue Chevra Sas d’Oradea

Strada Crinului 2, Oradea, Roumanie

Synagogue Zion d’Oradea © Charles Roffey – Flickr

La communauté d’Oradea, elle aussi exterminée pendant la guerre, remontait au XVe siècle. Aujourd’hui, une  synagogue réformée fonctionne encore pour les quelques juifs de la ville.

Le musée juif d’Oradea a été inauguré à la fin de l’année 2018 dans la synagogue récemment restaurée et reconsacrée Hinech Neorim. Le musée, qui présente l’histoire de la communauté juive locale et celle de la Shoah est une branche du Musée municipal. Au rez-de-chaussée du musée, on trouve des panneaux explicatifs et des objets qui retracent l’histoire de cette ville qui fut le foyer de l’une des communautés les plus importantes de Transylvanie. L’exposition permanente explique notamment comment la communauté a participé à l’édification de la ville. On pense en effet que la présence d’une communauté juive remonte au XVe siècle. Au XVIIIe siècle, la communauté est organisée. À la veille de la Seconde Guerre mondiale, les juifs représentent à peu près un tiers de la population d’Oradea -sur un total de 30.000 habitants.

Maison de l’Aigle noir, Oradea © Sergiu Valenas – Wikimedia Commons

Oradea est connue pour ses nombreux bâtiments art nouveau, dont beaucoup furent construits par des architectes juifs et/ou appartenaient à l’élite juive de la ville. C’est notamment le cas de la maison dite de l’Aigle noir, construite en 1908 par les architectes juifs Marcell Komer et Dezso Jakob, les mêmes qui sont à l’origine de la synagogue Subotica en Serbie.

Le premier étage du musée présente une exposition permanente et un mémorial de la Shoah. On y trouve un rail de chemin de fer symbolique et les noms des 30.000 victimes locales.

Quant à la synagogue qui abrite le musée, elle a été construite à la fin des années 1920 par l’architecte Istvan Pinter. Elle est la plus modernes des six dernières synagogues toujours visibles à Oradea aujourd’hui. Le bâtiment appartient à la communauté juive, mais c’est le département du patrimoine de l’héritage de la ville qui en a la direction depuis 2016.

La magnifique synagogue Zion, sur les bords de la rivière Cris, servait la communauté néologue. Elle a été construite par l’architecte de la ville, David Busch, en 1878. Elle a été reconsacrée en 2015, après une rénovation complète. Elle abrite aujourd’hui un centre culturel. Enfin, la Grande synagogue de la ville a été reconsacrée en septembre 2017, après 8 ans de restauration.

Vous pouvez également visiter à Oradea deux autres synagogues : la synagogue Teleki, construite dans les années 1920 ; et la synagogue Chevra Sas,  elle a été construite en 1822. Elle abrite aujourd’hui une communauté de 500, soit la plus importante de Roumanie.