Allemagne

Erfurt

Vieille synagogue d’Erfurt

Waagegasse 8, 99084 Erfurt, Germany

Nouvelle synagogue d’Erfurt

An der Stadtmünze 4, 99084 Erfurt, Germany

Cimetière juif médiéval d’Erfurt

Große Ackerhofsgasse, Erfurt, Allemagne

Synagogue d’Erfurt ©WikiCommons (Dguendel)


Le mur intact de la synagogure d’Erfurt ©WikiCommons (GFreihalter)

La communauté juive d’Erfurt est mentionnée pour la première fois à la fin du XIe siècle. C’est également la période du début de la construction de la synagogue. Pendant des siècles, juifs et les chrétiens vécurent ensemble dans le centre-ville. Les preuves de la coexistence se font plus précises au XIIIe siècle. On apprend des listes d’actes et de taxes que les juifs d’Erfurt travaillaient principalement dans la banque et entretenaient des contacts, non seulement avec les aristocrates de la région, mais avaient également des relations commerciales avec tout l’Empire romain.

Leur quartier résidentiel se trouvait dans le centre-ville, entre la mairie, Krämerbrücke et Michaeliskirche. On y trouvait une synagogue et un mikveh. Le cimetière se trouvait hors du quartier résidentiel.

Vieille synagogue d’Erfurt  ©Heinrich Stürzl

La vague de persécutions anti-juive qui s’étend avec la progression de la peste atteint Erfurt en 1349. Le 21 mars 1349, toute la communauté -soit environ 900 personnes- est assassinée lors d’un pogrom. Un marchand s’empara de la synagogue et la transforma en hangar. 

Une communauté se réinstalle à Erfurt dès 1354 dans les mêmes quartiers. Une synagogue est construite entre 1355 et 1357 derrière l’hôtel de ville. Cette deuxième communauté était plus mixte socialement : on comptait des familles très aisées, mais également des prêteurs sur gages, ou encore des fabricants de shofars. Au cours du XVe siècle, l’antisémitisme augmente  à Erfurt. En 1453, la municipalité révoque le statut des juifs qui leur assure protection, et ils sont interdits de résidence dans la ville l’année suivante. Les biens juifs sont vendus, la synagogue transformée en armurerie et le cimetière rasé.

Il n’y a pas de traces de la présence organisée d’une communauté juive à Erfurt entre l’expulsion de 1453 et les guerres napoléoniennes. Quand Erfurt devient territoire impérial, David Salomon Unger sera le premier juif à devenir citoyen officiel d’Erfurt de la période moderne. Au XIXe siècle, la communauté croît rapidement. 

Pendant la Nuit de cristal la synagogue d’Erfurt est pillée puis mise à feu par les SA. Le gymnase de l’école sur Meyfartstraße sert de point de rassemblement pour environ 200 hommes envoyés vers le camp de concentration de Buchenwald. Le 6 avril 1939, la ville d’Erfurt s’approprie les biens juifs.

L’une des pièces maîtresses du trésor d’Erfurt

En 1932, on comptait 1290 juifs à Erfurt, en juin 1933 831, en mai 1939 263. Après la guerre, un petit groupe revint de Theresienstadt pour se ré-établir dans sa ville d’origine.

En 1945, 20 membres de la communauté en faisaient déjà partie avant guerre. Malgré l’émigration vers Israël, la communauté juive se renforce avec l’arrivée de membres venus d’Europe de l’Est. La communauté de Thuringe compte aujourd’hui environ 800 personnes.

La vieille synagogue

La vieille synagogue dont certains pans sont intacts depuis le XIe siècle, est la plus ancienne synagogue préservée d’Europe centrale. En 2009, un musée y a été inauguré, qui expose les vestiges de la communauté juive médiévale. 

L’exposition retrace l’histoire de la communauté d’Erfurt. Au rez-de-chaussée, une salle est dédiée à l’histoire du bâtiment en lui-même. Le trésor se trouve dans la cave, et les manuscrits au premier étage. Dans la cour, vous pourrez admirer des pierres tombales du cimetière juif détruit.

La grande synagogue

La grande synagogue, dessinée par l’architecte francfortois Siegfried Kusnitzky fut inaugurée le 4 septembre 1884. Elle pouvait accueillir 500 fidèles, était richement décorée et possédait un orgue. Ce fut le centre de la communauté jusqu’à sa destruction en 1938.  La nouvelle synagogue fut construite sur son site en 1951/52.

La petite synagogue

La petite synagogue fut inaugurée le 10 juillet 1840 et fut en activité 44 ans. En effet, la communauté se développant rapidement, elle vendit la petite synagogue à un marchand et entreprit la construction de la grande synagogue. En 1918, la municipalité y fit construire des appartements. Dans les années 1980, la municipalité fait restaurer le bâtiment. C’est là qu’on y trouva le mikveh, la niche de la Torah et le balcon des femmes. La salle de prière a été reconstruite à l’identique et sert aujourd’hui de centre culturel. On y trouve également une exposition sur la communauté juive d’Erfurt aux XIXe et XXe siècles.

La grande synagogue avant sa destruction

Le cimetière juif médiéval

Le cimetière juif médiéval se trouvait à Moritztor, aujourd’hui Große Ackerhofsgasse. On pense qu’il fut inaugurée par la première communauté d’Erfurt. Les tombes les plus anciennes retrouvées à ce jour datent du XIIIe siècle. Après qu’il fut rasé en 1553, le marbre des tombes fut utilisé pour construire la ville, on en retrouve encore aujourd’hui lors de restauration de bâtiments ou de routes.

Une pierre fut érigée sur le site du cimetière en 1996. La restauration du cimetière a commencé en 2007.

Le nouveau cimetière juif

Depuis son inauguration en 1878, les membres de la communauté y sont enterrés. C’est le seul  cimetière juif en activité de Thuringe.

Mikveh

Des documents attestent que le  mikveh d’Erfurt remonte au milieu du XIIIe siècle. 

Les manuscrits d’Erfurt

Les manuscrits d’Erfurt sont la preuve de l’importance de la communauté juive médiévale. 15 manuscrits datant d’entre les XIIe et XIVe siècles ont été préservés. On a retrouvé des rouleaux de torah, 4 Bibles en hébreu et un machzor.

On pense que les manuscrits ont été saisi par le Conseil d’Erfurt après le pogrom. Ils auraient vendus certains livres, et d’autres sont restés propriété de la ville jusqu’au XVIIe siècle. Ils sont conservés à la Bibliothèque Nationale à Berlin depuis 1800.

Le Trésor d’Erfurt

Le Trésor d’Erfurt est exposé dans la cave de la vieille synagogue. Cette découverte unique date de 1998. On pense que les objets ont été cachés dans le mur d’une cave par une famille juive au moment du pogrom de 1349. Le trésor a un poids total de 28 kg. On compte 3141 pièces d’argent, 14 lingots d’argent et plus de 700 objets. Vous pourrez admirer de la vaisselle, des broches ornées de pierres précieuses, des bagues en or et en argent etc…Le plus bel objet de ce trésor est la fameuse bague en or de la moitié du XIVe siècle. Le trésor a fait l’objet d’expositions à New York, Londres ou Paris avant d’être intégré à la collection permanente de la vieille synagogue en 2009.

La communauté juive aujourd’hui

Vous trouverez le centre communautaire à côté de la synagogue. Il accueille la radio communautaire de Thuringe, fondée en 2000, l’association Via Shalom, ainsi qu’un café.

Source: Jewish Past and Present in Erfurt