France / Alsace

Benfeld

La présence  juive à Benfeld remonte à l’Empire romain. Au haut Moyen-Âge, la ville comporte une communauté florissante comparable à celle de Strasbourg. Les juifs sont expulsés de la ville pendant l’épidémie de peste de 1349, puis brûlés ou noyés la même année lors du massacre dit de la Saint Valentin. À partir de cette date, Benfeld fut interdite aux Juifs jusqu’au XVIIIe siècle. Ils s’établirent alors dans les villages avoisinants.

La Révolution Française, grâce à une loi de l’Abbé Grégoire, changea la situation des Juifs en leur accordant les mêmes droits et devoirs que tout citoyen. Ainsi, la communauté de Benfeld se recréa au cours de la première moitié du XIXe siècle avec le rassemblement des communautés environnantes. La communauté n’a cessé d’augmenter jusqu’en 1910 pour atteindre les 200 personnes, et elle comptait 98 habitants en 1953. Aujourd’hui, une vingtaine de Juifs vivent encore à Benfeld ou dans ses proches environs.

La synagogue a été construite en 1846 et agrandie en 1876. En 1922, la synagogue fut décorée par le peintre benfeldois Achille Metzger d’un ensemble de fresques remarquables inspirées de la synagogue de Florence. La synagogue a assez bien traversé la Seconde Guerre mondiale, notamment grâce à l’action du secrétaire de mairie M. Eugène Gulhapfel qui, par son courage face aux autorités allemandes, l’a sauvée d’une destruction certaine ; c’est d’ailleurs la seule synagogue d’Alsace à avoir traversé intacte les épreuves de la guerre.