Grèce

Larissa

Synagogue de Larissa

Kentavron 29, Larissa 412 22, Grèce

Ancien cimetière juif de Larissa

Agias Triados, Larissa, Grèce

Cimetière juif de Larissa

Akadimias 2, Larissa, Grèce

Synagogue de Larissa. Photo d’Arie Darzi – Wikipedia

La présence juive à Larissa semble dater de l’Antiquité. Des fouilles archéologiques indiquent que cette présence est probablement continue depuis 1900 ans.

Suite à l’Inquisition espagnole, des juifs s’y installèrent. Parmi eux de nombreux scientifiques, philosophes et entrepreneurs. Ils participèrent ainsi au développement de toute la ville. La communauté est connue pour son grand nombre de talmudistes.

Parmi eux, Joseph Ben Ezra. Isaac Shalom, un philanthrope originaire de Larissa, permit la subsistance d’une yeshiva à Salonique. Des juifs des Pouilles et du Péloponnèse s’y installèrent aussi au fil des siècles.

L’occupation turque qui dura jusqu’en 1881 interrompit cette prospérité, les occupants instaurant un régime sévère vis-à-vis de toute la population de la ville.

Synagogue de Larissa. Photo d’Arie Darzi – Wikipedia

Au milieu du 19e siècle, la communauté était constituée de 2000 personnes. Une école de l’Alliance Israélite Universelle fut présente pendant cette période. La plupart habitaient et habitent encore dans le quartier de Exi Dromoi, au centre de la ville, sans que cela soit un ghetto, les différentes populations coexistant en bonne harmonie.

A la veille de la Seconde Guerre mondiale, il y avait sept synagogues dans la ville. Pendant la Shoah, 950 des 1175 juifs de Larissa purent s’enfuir dans les montagnes. Une bonne partie rejoignit le maquis et combattit les armes à la main avec les mouvements de Résistance. La grande majorité de ceux qui restèrent furent déportés et exterminés.

Un monument des Martyrs juifs a été érigé en 1987 sur la Plateia Evraion Martyron Katohis. Un monument en hommage à Anne Frank a été érigé en 1999 sur une place rebaptisée du nom de la jeune fille, en souvenir des enfants morts pendant la Shoah.

Cimetière juif de Larissa. Photo d’Arie Darzi – Wikipedia

Quelques centaines de juifs habitaient encore à Larissa à la fin du 20e siècle. Y demeure la  synagogue Etz Hayyim. Construite en 1860, elle a été utilisée comme étable par les Nazis. Elle fut rénovée au lendemain de la guerre et reconstruite comme à l’identique. Par contre, de très anciens manuscrits et livres furent détruits par les occupants. Elle accueille toujours aujourd’hui des prières le vendredi soir et samedi matin, ainsi que pendant les fêtes juives. Des travaux de rénovations ont à nouveau été entrepris à partir d’octobre 2019 grâce à des dons.

Une école juive a été ouverte en 1931 et demeure aujourd’hui l’unique école publique juive du pays, accueillant des étudiants de diverses confessions. Elle a été fermée en 2017 suite au nombre de plus en plus réduits d’élèves. Les jeunes de la communauté s’y réunissent une fois par semaine pour des activités culturelles. Le centre communautaire de Larissa a été construit en 1954.

Un  ancien cimetière juif se trouve dans le quartier de Neapoli et fut utilisé jusqu’en 1900. Le  nouveau cimetière juif se situe à proximité du cimetière chrétien.