Hongrie

Szeged

Synagogue de Szeged © Wikimedia Commons (Aron96)

Une demi-journée suffit pour voir la  synagogue de Szeged, l’une des plus intéressantes de Hongrie (1903). Avec son dôme baroque, ses colonnes romanes et ses soufflets d’inspiration byzantine, l’édifice monumental est un hymne à l’éclectisme. À l’entrée, deux plaques honorent les rabbins Lipot -pionnier du réformisme qui fut le premier ) prononcer ses sermons en hongrois- et Immanuel Loew -fils du précédent qui insuffla sa passion pour la botanique à l’architecte pour les motifs floraux de la décoration. De part et d’autre de la nef, de beaux vitraux égrènent les fêtes juives. Tout respire l’opulence : l’aron et la bimah en marbre de Jérusalem, et les menorot en bronze doré serties de pierres semi-précieuses. Les juifs prospérèrent grâce au commerce et à l’industrie du bois et du paprika. On doit les superbes vitraux de la coupole à Miksa Róth, célèbre artiste du Jugendstil. Des concerts y sont parfois organisés et l’argent va à l’entretien de l’édifice.