Turquie / Istanbul et ses environs

La rive européenne du Bosphore et les quartiers résidentiels Sisli et Nisantas

Librairie Shalom

Kuyucu Bostan sokak Nisantas 80-200

Synagogue Etz Ahayim

Muallim Naci caddesi 40/1, Ortaköy, Istanbul

Synagogue de Yeniköy

Köybasi caddesi 242, Yeniköy, Istanbul

Synagogue Beth Israël

Efe Sok. No:4, Şişli/Istanbul

Synagogue de Yeniköy
Synagogue de Yeniköy

Au XIXe siècle, les villages le long du Bosphore abritaient de nombreux « minoritaires », Grecs, Arméniens et juifs. Aujourd’hui englobés dans la grande métropole, Ortaköy, Arnavutköy, Bebek, Yeniköy, etc., sont devenus des zones résidentielles courues, avec quelques intéressants vestiges de ce passé juif, notamment à Ortaköy. Sur les collines et au-delà, s’étendent les nouveaux quartiers élégants d’Istanbul où, dès l’entre-deux-guerres et surtout ces dernières décennies, se sont installées de nombreuses familles juives aisées préférant ces belles avenues aérées à l’agitation de Pera. C’est aujourd’hui à Nisentas et Sisli que bat le coeur de la communauté avec la grande synagogue Beth Israël, ainsi que les sièges de la plupart des clubs et associations. C’est aussi là qu’est installé l’hebdomadaire Shalom, avec une petite  librairie où l’on trouve des livres sur le judaïsme turc.

La  synagogue Etz Ahayim se dresse à côté du Bosphore, à Ortaköy, en bordure du détroit où défilent les grands navires entre les mers Noires et de Marmara. Le lieu est d’une somptueuse beauté même si un bâtiment moderne, sobre mais sans intérêt particulier, a remplacé l’ancien édifice dévasté en 1941 par les flammes. Cette synagogue, l’une des plus anciennes d’Istanbul, avait été reconstruite au XVIIIe siècle. Dans les décennies précédentes, une petite communauté s’était formée à Ortaköy et beaucoup de ses membres venaient du quartier du grand bazar où leurs maisons avaient été détruite par un incendie. Le magnifique aron de marbre, avec ses deux colonnes néo-classiques finement ciselées, date de cette époque. Ses portes sont en bois sculpté. À côté s’élève le petit bâtiment du midrash, préservé de l’incendie de 1941 qui, pendant plus d’un siècle, avait servi de synagogue aux ashkénazes du quartier.

Synagogue Beth Israël
Synagogue Beth Israël

En vous promenant dans Ortaköy, vous admirerez, dans la rue Bulgurcu, los diziogos, une rangée de dix-huit maisons juives de bois à encorbellements. En haut de la colline, se trouve un petit cimetière juif fondé au siècle dernier, abandonné et sans gardien, avec de belles tombes malheureusement souvent détruites.

En remontant le long du Bosphore, vers le nord, vous parviendrez à Yeniköy où une petite  synagogue datant du XVIIIe siècle, mais plusieurs fois reconstruite, fonctionne toujours pour quelques fidèles.

La  synagogue Beth Israël est désormais la plus active et la plus fréquentée d’Istanbul. Moderne et fonctionnel, le bâtiment a été agrandi en 1952 selon les plans de l’architecte Aran Deragobyan. On remarquera le beau vitrail qui surmonte la grande salle rectangulaire de 500 places.