Ukraine / De Kiev à la Mer noire

Vinnytsa

Ancienne manufacture de Baruch Moisevich Lvovich

Railway station, Vinnytsia, Vinnyts'ka oblast, Ukraine, 21000

Ancienne villa de Baruch Moisevich Lvovich

Symona Petliury St, 15, Vinnytsia, Vinnyts'ka oblast, Ukraine, 21000

Synagogue de Vinnytsa

Soborna St, 62, Vinnytsia, Vinnyts'ka oblast, Ukraine, 21000

Hôtel Savoy de Vinnytsa

Soborna St, 69, Vinnytsia, Vinnyts'ka oblast, Ukraine, 21000

Synagogue et Beit Habad de Vinnytsa

Hrushevs'koho St, 8, Vinnytsia, Vinnyts'ka oblast, Ukraine, 21000

Ancienne synagogue Raikher de Vinnytsa

Chervonokhrestivs'ka St, 11, Vinnytsia, Vinnyts'ka oblast, Ukraine, 21000

Ancienne boutique de la famille Fliegentyb

Oleksandra Soloviova St, 3, Vinnytsia, Vinnyts'ka oblast, Ukraine, 21000

Maison natale de Nathan Altman

Monastyrska St, Vinnytsia, Vinnyts'ka oblast, Ukraine, 21000

Monument en l’honneur du poète Efim Aptekman

Kniaziv Koriatovychiv St, 32, Vinnytsia, Vinnyts'ka oblast, Ukraine, 21000

Monument en l’honneur des victimes de la Shoah

Maksymovycha St, 24, Vinnytsia, Vinnyts'ka oblast, Ukraine, 21000

Restaurant Lvovskaya Cukernaya

Hrushevs'koho St, 28, Vinnytsia, Vinnyts'ka oblast, Ukraine, 21000

Située en Podolie, à équidistance de Kiev et d’Odessa, Vinnytsa est une ville aux rues pavées, aux élégantes avenues et aux nombreux jardins, encore très marquée par son passé polonais. Sa fondation remonte au XIVe siècle, au moment où la Podolie rentre dans le grand-duché de Lituanie. Intégrée à la république de Pologne-Lituanie à la fin du XVIe siècle, elle est alors la capitale de la province de Braslav -fondamentale dans l’histoire du hassidisme européen- et un centre commercial, artistique et culturel majeur. En 1793, à la suite du deuxième partage de la république de Pologne, Vinnitsa est intégrée à l’Empire russe et devient la capitale administrative de la région de Podolie, alors frontalière de la Pologne. Cette proximité explique l’ambiance très MittelEuropa que vous ressentirez dans la ville, alors même que Vinnytsia restera sous l’autorité des tsars puis des Soviets jusqu’en 1991. Pour vous rendre à Vinnytsia depuis Kiev ou Odessa si vous n’êtes pas déjà en Podolie, le plus simple et le plus confortable est le train : comptez environ 4 heures et une dizaine d’euros, plusieurs départs par jours.

Les premières traces de présence juive à Vinnytsa remontent auXVIe siècle. La population juive de la ville, massacrée une première fois en 1698 lors de la prise de Vinnytsa par Bogdan Khmelnistky, puis en 1750 lors du soulèvement des Haidamaks, croît rapidement après cette vague de pogrom. Elle représente 12 000 personnes (soit environ 36% de la population) à la fin du XIXe siècle, alors que la ville compte une vingtaine de synagogues. Si la vie religieuse rentre en suspend avec le début de la période soviétique à partir des années 1920 – alors que près de la moitié de la population de la ville est juive – la vie culturelle se poursuit autour de la Yevseksia et de plusieurs publications en yiddish jusqu’au début des années 1930. La majorité des Juifs de Vinnytsa, occupée dès juin 1941 par les forces nazies, sera exécutée, comme en témoigne la tristement célèbre photographie intitulée Le dernier Juif de Vynnitsa, prise par un SS lors de l’ultime massacre de masse des Juifs de la ville en avril 1942. Ce document sera ensuite utilisé au cours des procès de Nuremberg comme élément à charge. Une petite communauté juive, s’élevant à environ 1000 personnes, subsiste à Vinnytsia aujourd’hui.

Votre promenade dans Vinnytsa la juive commence dès votre arrivée, puisqu’en face de la gare, à l’angle de la rue Batozka et Kotsybunsko’ho se trouve un grand édifice d’une belle couleur rouge datant de la fin du XIXe siècle. Il abritait auparavant la manufacture de Baruch Moisevich Lvovich, l’un des plus riches  entrepreneurs de la ville. Sa villa, de style néo-classique et en excellent état de conservation, se trouve un peu plus loin dans le centre-ville, au 15 de la rue Petlioura (anciennement rue Chkalova) Après avoir été saisie par le gouvernement Petlioura lorsque Vinnytsa fut brièvement capitale de l’Ukraine indépendante, elle fut transformée par les Soviets en maison de la radio, en 1932. Pour vous diriger vers le centre-ville, empruntez la rue Kotsybunsko’ho jusqu’au fleuve Bug que vous traverserez pour vous retrouver au début de la principale artère de la ville, la rue Soborna. Au numéro 62, vous verrez la principale synagogue de la ville, encore en activité. 

Belle bâtisse de trois étages, cette synagogue fut construite à la fin du XIX siècle grâce au financement de l’entrepreneur Livchitz, qui lui a donné son nom. Fermée par les autorités soviétiques en 1929 et transformée en club artistique, elle sert de théâtre pour l’occupant nazi durant la seconde guerre mondiale, puis de salle philharmonique pendant la période soviétique. Elle est rendue à la communauté juive en 1992, et fait désormais office de principal lieu d’activité religieuse juive de la ville. Attenant à la synagogue, vous verrez l’immeuble Brosky, du nom de son propriétaire initial. Cet édifice  constitue l’une des singularités architecturales les plus marquées de la ville. En face de la synagogue, au numéro 69 de la rue Soborna, admirez la façade du très bel hôtel Savoy, dont la construction, commandée en 1912 par Berich Markovich Lekhtman, fut confiée au plus célèbre architecte de la ville, Grigori Grigorievitch Artinov. Encore en activité et idéalement situé, l’hôtel Savoy pourra vous servir de logement si vous décidez de passer la nuit à Vinnytsia ou en Podolie.

Vous arriverez juste après l’hôtel Savoy au croisement des rues Soborna et Artinova, que vous emprunterez pour rentrer dans Ierusalimka, le quartier historique juif de Vinnytsia. Ce quartier, bien conservé, a notamment servi de décor au Bonheur juif, film réalisé en 1925 par Alexei Granovski, avec un scénario d’Isaac Babel. Prenez sur votre gauche la rue Hrytcheskovo, ou au numéro 8 se trouve l’autre synagogue en activité de Vinnytsia, qui fait également office de siège officiel de la communauté de la ville ainsi que de Beit Habad. C’est ici qu’en alternance avec la synagogue de la rue Soborna sont organisées les fêtes juives.  Continuez la rue Hrytcheskovo, passez la rue Simon Petlioura (où se trouve la demeure de B.M. Lvovich) jusqu’à la rue Chervonokhrestivs’ka, où vous verrez au numéro 11 l’édifice de la synagogue Raikher. Financée par le docteur Raikher et conçue par le principal architecte de Vinnytsia, Artinov, cette synagogue en brique de style néo-gothique fut transformée en salle de sport à la fin des années 1920, quoiqu’un service religieux y subsista jusqu’au début de la Seconde guerre mondiale. Le bâtiment est désormais classé aux monuments historiques. Descendez la rue jusqu’à vous retrouver de nouveau rue Soborna. A proximité, rue Alexandra Solovieva, vous pourrez vous arrêter pour déguster un café ou un chocolat chaud dans l’ancienne boutique de thé, de café et d’épices ayant appartenu au début du vingtième siècle à la famille Fliegentyb. Alors que son entreprise de torréfaction fleurissait et qu’il ouvrit bientôt des succursales à Kiev, Moscou et Saint-Pétersbourg, Moishe Fliegentyb dut changer de nom et adopter un patronyme moins marqué, Matvee Zavarkine, pour avoir accès à la cour impériale. Cette boutique, toujours ouverte aujourd’hui, est partiellement transformée en musée, dans lequel il est très plaisant de boire un verre. Vous arriverez dans la rue Monastirska, où se trouve la maison dans laquelle naquit le célèbre peintre soviétique d’avant-garde Nathan Altman. L’artiste  quitta Vinnytsia pour l’école des beaux-arts d’Odessa en 1902, avant de s’installer à Paris puis de retourner dans les années 1930 en Union soviétique. Le peintre immortalisa les ruelles de Ierusalimka dans plusieurs de ses tableaux, parmi lesquels Les funérailles juives, représentation de la mort de son grand-père, ou encore dans un recueil de dessin, Vinnytsia en caricatures. Au bas de la rue Kropivnitskovo, à l’angle avec la rue Kniaziv Koriatovychiv se trouve un monument en l’honneur du poète Efim Aptekman, l’un des fondateurs du mouvement « marxiste futuriste ». Ce monument fait également office de mémorial en l’honneur des victimes juives de la Shoah à Vinnytsia, le ghetto instauré pendant la Seconde guerre mondiale se trouvant dans ce quartier. Le principal monument en l’honneur des victimes de la Shoah de Vinnytsia se trouve à l’endroit où furent exterminés, en septembre 1941, plusieurs milliers de Juifs de Vinnytsia. Le mémorial, composé de deux monuments, l’un pour les adultes, l’autre pour les enfants, se trouve en bordure de la ville, au niveau de la rue Maksimovicha. Pour vous y rendre, privilégiez le taxi, le lieu se trouvant en bordure de la ville. 

Vous pourrez terminer votre journée dans Vinnytsia par un dîner au restaurant Lvovskaya Cukernaya, très agréablement située à l’orée du parc et proposant dans une ambiance délicieusement surannée  un large choix de plats et de pâtisseries polonaises et ukrainiennes.