Espagne / Catalogne

Barcelone

Musée historique de Barcelone

Plaça del Rei, s/n, 08002 Barcelona

Musée militaire – Château de Montjuic

Ctra. de Montjuïc, 66, 08038 Barcelona

Archives de la Couronne d’Aragon

Carrer Almogàvers, 77, 08018 Barcelona

Ancienne synagogue de Barcelone

Carrer de Marlet, 5, 08002 Barcelona, Espagne

Quartier juif de Barcelone

Le call major, qui connut son activité entre le XIIe siècle et les émeutes de 1391, est le plus facile à visiter et le mieux conservé. Il s’agit d’une petite zone située entre le Palau de la Generalitat et les rues de Banys Nou, Sant Domenec del Call, Sant Honorat, Arc de Sant Ramon del Call, Sant Sever, la Fruita, Marlet et del Call. La synagogue se trouvait au numéro 7 de la rue de Sant Domenec del Call, à côté des maisons des rabbins Nissim Gerundi et Isaac bar Seset Perfet. Au numéro 1 de la rue Marlet, vous déchiffrerez une inscription en hébreu du XIIIe siècle dont l’original fut découvert en 1820 et est conservé au  Musée historique de la Ville, qui rappelle une fondation pieuse en hommage au rabbin Samuel ha-Sardi. La pierre énonce « Fondation Pia de Samuel ha-Sardi ; sa lumière luit pour l’éternité ».

Ancienne synagogue de Barcelone

Le call menor, créé en 1257, est situé hors des murailles, le long de l’actuelle carrer Ferran. Sur l’emplacement de la synagogue, on a construit en 1595 l’église de saint Jaume. Ce quartier a subi de profondes modifications au XIXe siècle, et il ne reste aujourd’hui aucune trace d’une vie juive. Le cimetière est répertorié depuis 1091 sur la colline du Montjuic, nom dont l’origine est mal connue (peut-être « le mont des juifs »). Sur son emplacement se dresse aujourd’hui le stade olympique. En 1945, des excavations ont permis de retrouver une trentaine de pierres tombales, exposées au  Musée militaire installé dans l’ancien château, ainsi que quatre anneaux et boucles d’oreilles exposées au Musée historique de la Ville. On sait aussi que des vignerons juifs produisaient du vin casher à cet emplacement.

Vous trouverez des fragments d’inscriptions hébraïques sur les maisons des carrer Montcada et Condes de Barcelona. Sur la plaça del Rei, où a eu lieu le premier autodafé de l’Inquisition en 1488, se dresse le Palau Reial Major : c’est dans l’une de ses salles que se déroula la célèbre controverse entre Nahmanide et pau Cristiani en 1263, en présence du roi Jaume Ier. De l’autre côté de la place,  les archives de la Couronne d’Aragon conservent une précieuse et vaste documentation sur l’histoire de la vie des juifs catalans ; y sont aussi exposés les restes d’une pierre tombale de Montjuic.

Quartier juif de Barcelone

L’ancienne synagogue, ou synagogue majeure de Barcelone se trouve dans l’ancien quartier juif médiéval. L’édifice date du VIe siècle et est à ce jour la plus ancienne synagogue retrouvée en Espagne. Les fondations du bâtiment datent de l’époque romaine et vous pourrez remarquer des vestiges de ce passé sur les murs intérieurs de la synagogue. Après la mise à sac du quartier juif le 5 août 1391, le bâtiment passa aux mains du roi, et, peu à peu, sa fonction et son emplacement originels furent oubliés. Ce n’est qu’en 1996 que l’historien Jaume Riera i Sans localisa exactement le bâtiment de l’ancienne synagogue.

L’association Call de Barcelone a récupéré le bâtiment et procédé à sa rénovation. En 2002, la synagogue majeure a réouvert ses portes sous la forme d’un centre culturel et musée. Pour y accéder, il faut descendre par des escaliers environ 2 mètres au dessous du niveau actuel de la rue. Le bâtiment frappe par ses dimensions modestes : environ 60 m2, ce qui s’accorde aux restrictions visant les lieux de culte non-catholique de l’époque. Notez que l’association propose différentes activités complémentaires à la visite de la synagogue majeure, comme des promenades dans le Call Jueu, le quartier juif médiéval de Barcelone.